Le gouffre

Ma mère m’a aidé à traverser un gouffre aujourd’hui.

Je ne pouvais plus avancer. Comme retenue d’un côté, une grande falaise devant moi, de l’autre côté le chemin qui me mène à continuer, à suivre ma route, à vivre en fait, mais moi je ne pouvais pas avancer. J’étais retenue par mes émotions, mes doutes, mes peurs – mes hormones aussi…. – et j’étais bloquée sous un flot de larmes.

Alors j’ai réagi comme tout mammifère qui se respecte, j’ai contacté ma maman. Elle m’a sauvé. Ma maman m’a portée, elle m’a soutenue et m’a sortie de là. Elle m’a fait traversé le gouffre… En fait, elle a carrément construit le pont sur lequel traverser ce foutu gouffre.

Avec son aide, ses mots, son soutien, j’ai pu traverser. Et me voilà de l’autre côté, prête à continuer mon chemin – à finir mon mois… – la tête haute et sans larmes. Plus de drame. Elle m’a encouragé à aller m’acheter des nouveaux vêtements, pour me sentir bien dans mon corps, belle, féminine… C’est compliqué de se sentir belle et féminine après avoir eu 3 enfants. Mon corps est fatigué, épuisé, je le retrouve petit à petit mais nous avons beaucoup encore à rattraper !! Alors mon compte en banque est malheureux ce soir (hi hi hi) mais c’est bien le seul, car moi je suis soulagée et heureuse. Je me sens mieux, et j’avance. 

“L’amour d’une mère pour son enfant ne connaît ni loi, ni pitié, ni limite. Il pourrait anéantir impitoyablement tout ce qui se trouve en travers de son chemin.” Agatha Christie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s